Fuerteventura - une île aux paysages lunaire

Après une semaine sur la magnifique île de Lanzarote, voir notre road-trip à Lanzarote ici, nous avions décidé de changer d’île pour sa soeur l’île de Fuerteventura bien différente par ses couleurs, ses dunes et sable blanc fin juste en face du Sahara.

Nous avons pris le ferry depuis le sud de l’île de Lanzarote Playa Blanca pour rejoindre l’île de Fuerteventura.

Nos bons plans en détails sur la Carte

Cliquez sur la flèche icône en haut à gauche de “Fuerteventura Voyage” pour avoir la liste de nos bons plans.

Comment rejoindre Fuerteventura depuis Lanzarote

Traversée en Ferry depuis Playa Blanca

Grâce à trois compagnies de Ferry, Naviera Armas, Lines Romero et Fred Olsen qui font des rotations régulières en moins de 40 minutes.

Nous vous conseillons de laisser votre voiture de location à Playa Blanca, nous avons choisi l’agence de location Cicar, on vous détaille ici les locations de voiture en Espagne et comment éviter les arnaques .
Puis nous avons re-louer une autre voiture à Corralejo. Il est inutile de faire la traversée avec le véhicule de location le surcout est important.

Ainsi le ferry vous coûtera par personne 17,50 euros aller sans véhicule avec la compagnie Lineas Maritimas Romero, c’est celle que nous avons choisie.

Vous pouvez prendre aussi l’avion pour rejoindre Fuerteventura mais les îles sont trop proches et cela n’est pas avantageux ni pour le prix et en temps perdu. Néanmoins prendre l’avion avec Binter ou CanaryFly est utile si vous voulez visiter une île plus éloignée comme La Palma ou Ténérife.

Le port de Corralejo avec Lanzarote en arrière-plan

Location de voiture à Fuerteventura

Que vous recherchiez une location de voiture à Ténérife, Lanzarote ou Fuerteventura, nous vous conseillons de louer avec une agence locale qui a l’expérience du pays. Ainsi vous éviterez les arnaques de certains loueurs. Pour une valeur sûre et sans stress, nous conseillons l’agence Cicar, louer une citadine kilométrage illimité avec assurance tous risques pour seulement 99 euros la semaine soit 14€/jour par exemple en mai.

Bien que l’assurance soit incluse, comme tous les loueurs de l’île vous ne pouvez emprunter des pistes non goudronnées. En cas de panne, les frais de remorquage seront donc à votre charge ! Il peut même arriver que certains locaux vous dénoncent à l’agence de location..

Si comme nous vous souhaitez faire plusieurs îles, il vaut mieux rendre la voiture dans le même pays qu’au départ que de garder le même véhicule et faire la traversée en ferry.

À noter que les routes à Fuerteventura comme à Lanzarote sont dans un état remarquable, qu’il est plaisant d’y conduire. Le paysage est à couper le souffle, jamais nous n’aurons pris autant de plaisir à conduire pendant nos vacances sans stress et sans frais de péages.

Niveau prix de l’essence à Fuerteventura, comptez 0,90€ pour du SP95 et le GPL 0,52€. Nous avions une Opel Moka supportant aussi bien l’essence que le GPL. Nous en avons profité pour être souvent avec du GPL et faire des économies. Pour faire le plein de GPL, rendez-vous à la seule station qui en propose à savoir la station Gasolinera Mederos Station Disa El Mattoral juste dessous l’aéroport.

Le nord de l'île de Fuerteventura : la station balnéaire de Corralejo

On est submergé par la beauté de ce lieu en arrivant depuis le ferry vous verrez des dunes et une eau cristalline. Le contraste est saisissant par rapport à sa sœur, des plages de sables blanc clair une eau d’un bleu curaçao Whouahh c’est le paradis ici?

La location voiture Cicar se trouve à côté du débarcadère mais si vous restez plusieurs jours à Corralejo, vous pouvez rejoindre le centre-ville à pied en passant par le port , vous verrez des entrepôts colorés au bar la Lonja et Resacca Fishing Charter . 

La station balnéaire de Corralejo

La ville de Corralejo est très touristique surtout fréquentée par les britanniques. Beaucoup de restaurants et une ambiance festive, si vous voulez vous reposer ne dormez pas au centre-ville.

Si possible, évitez de conduire dans le centre-ville en voiture, pour se stationner il faudra vous armer de grande patience, idem pour laisser la voiture à l’agence du centre, préférez l’agence du débarcadère.

Excursion : à Los Lobos, si vous restez plusieurs jours au nord de l’île c’est l’opportunité d’aller faire une excursion sur l’île de Los Lobos : vous devez avoir une autorisation. En effet, l’île est protégée par l’afflux touristique en limitant le nombre de voyageurs à 200 par jour.
Vous pouvez obtenir l’autorisation en même temps que le ticket d’excursion en bateau via deux compagnies : Ferry Lobos Express 13€ AR et Minicrucero & Snorkel 21€ AR (inclut 25 mn de Snorkeling)
Réserver ici une excursion sur l’île de Lobos départ depuis l’île de Corralejo.

Nous vous conseillons de prendre un verre au bar atypique près du port de Corralejo : le Blanco Café. Leur spécialité ? Tous les cocktails en tous genres dans une grotte reproduite, un jardin exotique et des salles atypiques .

Pour le dîner, nous sommes allé au restaurant Boardriders Grill & bar, situé dans une impasse du centre commercial El Campanario. Ambiance surfer cool, avec chanteurs. Un bon burger pour Florence (9€), et Xavier a pris un steak argentin (15€), et en dessert un Hot Chocolate Cake (6€) délicieux ! 
L’occasion aussi de goûter le café typique des îles canaries : un café Barraquito : de la liqueur 43 avec du lait concentré, citron cannelle.

Hotel Boutique TAO Caleta Mar Corralejo

Vers les Dunes de Corralejo

Éloignez-vous vers le sud de Corralejo là où les grandes plages de sable fin font leur apparition. On respire par ces grandes étendues idéales pour se reposer, s’y baigner, voir les dunes de Corralejo. Nous avons dormi au fabuleux hôtel Boutique Tao Caleta Mar, le petit déjeuner était le seul point faible.

La route est fantastique longeant la côte avec la mer et les dunes de sable de l’autre côté s’étendant sur 8 km.

Vous pouvez vous baigner tout le long il y a des zones surveillées par les maîtres nageurs. La température de l’eau est plutôt agréable et on reste tout de même protégé du vent contrairement à la côte Ouest.

Vers la côte nord-ouest entre criques et plages pop-corn

Partons vers la côte vous passerez par Lajares un village pour les surfeurs babas cool pour acheter, faire réparer leur planches.

Nous longeons la côte depuis El Cotillo cet ancien village de pêcheurs est devenu un lieu d’hébergement des kites-surfeurs. Quelques maisons colorées, des restaurants mais honnêtement nous avons été déçus de cet endroit et nous ne nous y sommes pas attardés.

Plus au nord nous arrivons au phare : Faro del Toston,  et sur sa droite la caleta del Marrajo et la Playa de Los charcos forment de petites criques. Ici le vent est omniprésent, l’île porte bien son nom, sur la plage vous pouvez vous mettre à l’abri derrière la roche volcanique et bronzer. Toutefois dans l’eau ou sur la plage beaucoup de petits débris plastiques viennent gâcher ce lieu.

La petite baie de Playa El Majanicho est agréable avec quelques petits bateaux de pêche. Le lieu est sauvage et parfait si on veut y flâner sur le sable au calme abrité du vent.

Plus au nord, nous débarquons sur une plage remplie de pop-corns Playa del Bajo de la Bura comme si les Américains avaient déversés leurs gobelets après une séance de cinéma. Non, vous ne rêvez pas la plage est d’un blanc qui contraste avec le sable noir des plages en amont. Ce sont des anciennes algues calcinées datant entre 4000 ans et 100.000 ans qui ressemble à du pop-corn.

C’est amusant de les avoir dans la main, mais n’en prenez pas avec vous, déjà cela est interdit mais vous risquez d’abîmer son écosystème.
Pour partir la piste est sinueuse et selon la marée la route risque d’être inondée ( la route menant au port de Corralejo) , partez avant qu’il ne fasse trop sombre.

phare del toston fuerteventura
Phare de Toston
Caleta Marrajo fuertevetura
Caleta Marrajo
Caleta Marrajo fuerteventura drone
Caleta Marrajo
Algues calcaire en forme de pop-corn
Algues calcaire en forme de pop-corn

Lajares et Calderon Hondo

En passant par La Oliva, faites un passage pour admirer le Calderon Hondo ce volcan est impressionnant par sa taille.

Vous pouvez y faire une randonnée ou partir à dos de chameau même si nous ne cautionnons pas ça.

Nous en avons profité pour faire un peu de drone et admirer son cratère.

Volcan Calderon Hondo
Chameaux au pied du volcan Calderon Hondo

Le centre de l'île de Fuerteventura

Puertito de los Molinos

Le petit village de El Puertito de los Molinos est authentique avec quelques maisons. Nous y étions rendus pour nous rendre à la grotte de Molinos (Cueva) mais la marée n’étant pas basse nous n’avons pas pu admirer les grottes.
Quand vous arrivez au parking, vous serez surpris de voir y nager quelques canards dans la rivière Barranco de los Molinos qui se jette dans l’océan.

Nous avons pris un verre au restaurant pour admirer la vue et respirer l’air marin ici où le temps semble s’être arrêté.

Caleta de Fuste : Station balnéaire

La station balnéaire de Caleta de Fuste à 13km de Puerto Rosario ne présente pas de grand intérêt si ce n’est pour être un lieu de départ bien placé pour visiter différents endroits de l’île. Elle n’a pas de centre historique et est principalement fréquentée par les Britanniques avec des restaurants de tout types.
Si vous êtes en voiture, il sera difficile de vous y stationner. Des longues plages bordent la station balnéaire. 
Pour vous restaurer vous pouvez faire une halte au supermarket Spar avec une boulangerie pour déjeuner sur le pouce à moindre coût.
Vous pouvez vous diriger vers le nord, une belle randonnée longe la côte avec près des falaises des amas de sel on dirait de la neige.

Sel qui se dépose dans les rochers.

Le village de Pozo Negro : notre petit coup de coeur

Ce petit village de Pozo Negro est charmant avec quelques maisons blanches juste au bord de mer. Ce village tient son nom du puits noir créé par la coulée de lave noire qui s’est jetée dans la mer.

La route est aride et désertique mais n’en demeure pas moins fascinante.

Sur la plage quelques barques colorées de jaune viennent contraster avec les galets noir.

Plage de Pozo Negro vu du ciel.

La ville pittoresque de Betancuria

Jusqu’en 1834, le village de Betancuria était la capitale de l’île. Le Normand Jean de Béthencourt a fondé cette ville comme l’en atteste encore son centre historique avec l’église Saint-Marie.
À notre venue, la majeure partie des commerces étaient fermées, nous avons pu savourer la quiétude du lieu avec sa petite fontaine à l’ombre. 

Le belvédère du Mirador de Corrales de Guize

La route pour redescendre est impressionnante, comme la rencontre avec 2 Gardiens géants de la vallée : ce sont les derniers rois de Fuerteventura : Ayose et Guise.

Le mirador a été construit par César Manrique , arrêtez vous pour y admirer la vue, voir la flore et la faune comme les fameux écureuils de barbarie . (Ne les nourrissez pas).

Roi Gardien Fuerteventura

Écureuil de Barbarie

Bien qu’ils soient mignons, ces écureuils sont invasifs sur l’île et il a suffi que d’un couple importé du Maroc en 1965. Maintenant ils font partie de l’île,  c’est pourquoi il ne faut pas leur donner à manger des biscuits ou autres. Il est omnivore, capable de se nourrir de légumes provenant des cultures, ainsi que les œufs d’oiseaux indigènes, d’insectes ou d’ordures. Ce dernier est une menace pour certaines espèces natives des Canaries. Il peut se montrer agressif s’il se sent en danger.

Nous l’avons fait approcher simplement en lui montrant un caillou. Mais surtout ne le touchez pas, une simple morsure contient des bactéries et virus.

Vega de Rio - Las Penitas

Une petite palmeraie idyllique

Si vous aimez les randonnées, nous vous recommandons de vous rendre au village de Vega de Rio à 2km de Betancuria.

Rejoignez le barrage de las Penitas pour découvrir une petite oasis avec des palmiers et un sentiers entre des petites roches.

Vers le Sud de l'île de Fuerteventura un aperçu du Paradis

Phare de Punta de la Entallada

Partons maintenant vers le sud à commencer par un phare atypique à 215 mètres de haut le phare de la Entallada, empruntez une petite route très étroite de 6 km. Sur les côtés vous pourrez faire un coucou aux biquettes mais restez concentré pour ne pas tomber dans le fossé.

Une fois en haut, un grand parking au pied du phare permet d’admirer son architecture unique avec la pierre rougeâtre.

Vous pouvez aller sur le belvédère par une passerelle en bois surplombant la mer 200 mètre au-dessus. On se prend pour les rois du monde malgré la puissance du vent ici.

Phare de Punta de la Entallada
Phare de Punta de la Entallada
belvedere fuerteventura
Phare de Punta de la Entallada
Chevre biquette sauvage fuerteventura
Chèvres sauvage devant le phare

Morro del Jable Ancien Village de Pêcheurs

En descendant vers le sud, sur le côté gauche vous verrez des près salés avec un phare. Arrêtez-vous pour une petite balance vers le phare de Morro Jable.  Au-delà de grandes plages de sables et l’océan à perte de vue.

Rejoignez le centre-ville de Morro Jable et partez en direction de la plage. L’eau y est magnifique et le petit chemin qui borde l’église (Parroquia de Nostra Senorita del Carmen) permet d’avoir une vue en contre plongée. De plus la promenade est bordée par des palmiers et fleurs. En bas, les rochers sont un lieu idéal pour y faire du snorkeling et admirer les fonds marins.

Nous vous conseillons le restaurant vénézuélien vers la place centrale : Canaima Bistro – 7 Calle de San Miguel pour déguster les frites de Yucca, Enchilada de poulet, hamburger boeuf, bacon, brie et les frites papas arrugadas un régal !

En remontant le soir vers la place centrale, Plaza de los Pescadores,  nous avons assisté au 16ème festival de Los Mantequillas avec des danseurs en costume folklorique et musiciens avec leur “timple canarien“, c’est un instrument en bois à cordes pincées et en forme de poire… non, ce n’est pas une guitare mais bien un timple.

Phare de Morro Jable

La plage de Cofete

C’est une des plus belles plages sauvages de l’île avec près de 12km de long, néanmoins pour découvrir cette merveille il vous faudra y aller en voiture (mais qui n’est pas couvert par l’assurance du loueur car c’est une piste).Il est peu recommandé d’y aller avec votre véhicule de location. Comptez environ 45 minutes de trajet.
Vous pouvez aussi vous rendre à la plage de Cofete en bus via ligne 111 depuis Morro Jable le trajet coûte 2€.

Sotavento et sa lagune bleue turquoise

C’est NOTRE coup de cœur de l’île , bien que nous vous présentons notre road-trip du nord au sud, Sotavento a été notre premier lieu d’arrivée et nous a de suite subjugué par la beauté de cette île. Imaginez, une plage de sable fin à perte de vue qui s’étend sur pas moins de 9 km, avec une lagune qui apparaît après les grandes marées c’est le paradis des kite-surfers et Windsurf.

Une barrière de sable se forme et créé un contraste entre la lagune et l’océan paradisiaque ! Pour voir la lagune de Sotavento, il faut consulter les horaires de marée de Sotavento ici > Horaire Lagune Sotavento.

Le meilleur point de vue il faut prendre la petite route de terre derrière l’hôtel puis grimper jusqu’au parking en terre dans les hauteurs. La vue est grandiose !

Lagune de Sotavento
Lagune de Sotavento
Lagune de Sotavento
Lagune de Sotavento
Lagune de Sotavento
Fuerteventura lagune sotavento
Lagune de Sotavento

Hotel Sol beach house at Mélia Fuerteventura - Adultes seulement.

Nous avons passé une nuit somptueuse à l’hôtel Sol Beach house Mélia Club, un endroit calme et reposant avec une vue sur la lagune avec notre chambre Deluxe dans la partie basse de l’hôtel. Le petit déjeuner est gargantuesque avec gaufres, oeufs, céréales, fruits frais, croissants.

Les spécialités culinaires de Fuerteventura

Fuerteventura est une île où le nombre d’espèces de poissons est tellement diversifié (plus de 700 espèces) qu’on pourrait manger chaque jour un plat de poissons différents. 

Pour les plats de fête, le poisson perroquet : la Vieja épicée aux agrumes cuit au four ou encore la gouteuse viande de chèvre à l’étouffée.

En accompagnement des plats, goûtez les papas arrugadas comme sur l’ile de Lanzarote des pommes de terre petites et ronde qu’on les fait bouillir dans du sel de mer sans les peler. Elles sont agrémentées de deux sauces typiques, le Mojo Rojo (ail, vinaigre piment huile) ou le Mojo verde (coriandre remplace le piment) .

Que rapporter de Fuerteventura

L’île regorge de petites boutiques de souvenirs avec des produits à base d’aloe-vera, de cactus, savon au lait de chèvre qu’on trouve dans toutes les îles des Canaries mais la concentration de chèvres est plus importante sur Fuerteventura.

Quand partir à Fuerteventura

Nous sommes partis à Fuerteventura fin septembre, début Octobre : le soleil et la chaleur étaient au rendez-vous. On peut rarement se tromper car le climat est idéal toute l’année. Voici notre détail par mois du climat météo à Fuerteventura :

Mois Jours de Pluie Heures de soleil /jour Température Température Mer
Janvier
3 jours
6 heures
20° C
18°C
Février
3 jours
7 heures
20° C
18° C
Mars
2 jours
7 heures
22° C
17 °C
Avril
2 jours
8 heures
22 °C
17 °C
Mai
0 jours
9 heures
24 °C
18 °C
Juin
0 jours
10 heures
26 °C
20 °C
Juillet
0 jours
11 heures
28 °C
20 °C
Août
0 jours
11 heures
29 °C
21 °C
Septembre
1 jour
8 heures
29 °C
22 °C
Octobre
2 jours
7 heures
26 °C
22 °C
Novembre
4 jours
6 heures
22 °C
20 °C
Décembre
5 jours
6 heures
20 °C
19 °C

Fondateurs de Folk-Travel

⛰️ Globe-trotters et photographe de paysages. Nous avons eu une passion en commun lors de notre rencontre celle des grands paysages.  Il nous en fallait pas plus pour voyager un peu partout à la recherche des plus beaux spots photogéniques.
 Nous prenons le temps aux détails, à l’authenticité tout en restant naturels. De retour de nos road-trips on vous dévoile nos meilleurs endroits.

Article publié le : 

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Recevoir nos bons plans et guide par email

Folk-Travel.com © 2020. Tous droits réservés Florence et Xavier

0
Une question? Nous remercier ? c'est icix
()
x
fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench